LA FAUCHEUSE – NEAL SHUSTERMAN

Coucou la compagnie, je reviens aujourd’hui vous parler de ma dernière lecture. Après avoir lu beaucoup de chronique concernant « La Faucheuse », je me suis dis qu’il était temps de m’y plonger également. De plus, le mystère concernant le synopsis ne me donnait que plus envie de le lire.

Résumé : 

Les commandements du Faucheur : Tu tueras. Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation. Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue. Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

Mon avis : 

« La Faucheuse » fut le premier roman de Neal Shusterman que je lisais. J’avais déjà entendu parler de sa saga « Les Fragmentés » mais je n’ai pas encore pris le temps pour les lire (bien que le sujet me semble très intéressant). Avec un synopsis pareil, je ne savais pas réellement à quoi m’attendre en ouvrant ce livre et j’ai été agréablement surprise.

Tout d’abord, j’ai particulièrement accroché avec l’histoire et la thématique de ce premier opus. L’immortalité est un sujet que je trouve très intéressant dans une société qui est en constante évolution concernant le domaine de la santé. De plus, on commence le livre avec un monde presque idéal, où il ne semble pas avoir d’accroc. Finalement, on voit les cassures de cette société où les personnes n’ont plus le contrôle de leur propre mort. Le suicide n’est plus une option pour ses personnes qui connaissent la résurrection dès qu’ils tentent de mettre fin à leur jour. L’auteur nous montre également ce sentiment de sur-puissance de l’Homme; par le biais de ces Faucheurs.

J’ai eu un véritable coup de coeur pour certains des personnages; principalement les secondaires. Rowan et Citra sont les personnages principaux de ce roman; ils sont apprentis Faucheurs et on annonce un destin tragique pour l’un d’eux. Je les trouve un tout petit peu trop prévisible à mon goût mais en même temps, ils sont attachants, particulièrement Rowan. J’ai trouvé son côté mauvais garçon très sympa, mais en même temps, il garde son côté âme sensible et ça change tout. Au cours de la lecture, quand j’ai vu comment il évoluait, je me suis dis que j’allais avoir envie de l’étriper, mais non finalement. Citra est, en revanche, une petite déception. Je n’ai pas réussi à bien rentrer dans son personnage, pas assez attachant, peut être pas assez émotive également.

Mon véritable coup de coeur de ce roman est l’Honorable Dame Curie et les pages de son journal de bord. Mon dieu quoi ! Je suis une grande fan de ce personnage. Une belle philosophie, un côté attendrissant et protecteur avec Citra, bref, tout ce qu’il faut pour que mon petit coeur fonde littéralement pour ce personnage. Maitre Farraday est également un personnage très attachant, très futé et qui a su me surprendre plusieurs fois au cours de ma lecture. J’ai également beaucoup aimer détester Maitre Goddard. Ce personnage est fait pour qu’on le déteste mais en même temps, on aime le détester. Vous me suivez ?

En fait, dans le grand schéma de l’univers, tout le monde était également inutile.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Quelles en sont vos impressions ?

Bonne lecture à vous la compagnie.

Publicités

28 thoughts on “LA FAUCHEUSE – NEAL SHUSTERMAN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s