ORION – BATTISTA TARANTINI

Coucou la compagnie,

Aujourd’hui je viens vous parler d’un roman qui vient de sortir chez les éditions Hugo New Romance: Orion. Si vous ne vivez pas dans une grotte, vous en avez surement entendu parler puisqu’il a fait le tour des réseaux sociaux. Voilà plus d’une dizaine de jours que j’ai terminé ce roman et je ne sais pas encore bien mettre des mots sur mes sentiments de fin de lecture. Veuillez donc m’excuser si cette chronique est un petit peu brouillon mais mon cerveau l’est également concernant ce roman.

51513463_1176039779232700_8987688403726237696_n (1)

Résumé : 

Après des années de travail intenses et douloureuses, Leo Kats sera Nikiya dans la Bayadère qui se jouera à l’Opéra de Sydney. C’est la consécration pour cette jeune danseuse. Quelques jours avant la représentation, Orion Atlay, illustre chorégraphe français, s’invite dans l’école de la compagnie pour y créer un ballet irrévérencieux. Et il veut Leo, lumineuse et docile. Seulement elle. Obsédé par la première danseuse, Orion tente tout pour la convaincre. Secouée par les méthodes peu académiques du maître de ballet, troublée par le désir qu’elle ressent pour lui, Leo craint le pire pour sa carrière. Des studios à la scène, en passant par les coulisses de l’Opéra, les deux Étoiles dansent avec leurs ombres. Elles devront se battre pour trouver l’amour.

Mon avis :

L’univers de la danse classique m’a toujours fasciné depuis que je suis toute petite. D’ailleurs, c’est la seule danse que j’ai pratiqué. Encore aujourd’hui, je suis toujours fascinée lorsque je vois une ballerine dansait. C’était donc tout naturellement que je me suis penchée sur ce roman dont la couverture m’a énormément intrigué. Souvent je me plains des hommes torses nus sur les couvertures de New Romance mais là, j’aime beaucoup celle-ci. Sobre mais tellement parlante en même temps. Un bon point pour ce roman. Le contexte original est un bon point mais certains termes techniques sur la danse classique peuvent perturber un petit peu la fluidité du texte. En effet, ils sont nombreux et peuvent rendre la lecture parfois compliqué si on connait pas la danse classique. De plus, j’ai trouvé le roman trop poétique à mon goût. Je ne suis pas très réceptive à ce genre et je pense être passée à côté du roman car ce côté poétique m’a gêné. Pour ce genre littéraire, je préfère une écriture simple ce qui va rendre ma lecture fluide et addictive. Je pense que c’était un peu trop recherché pour moi et ce n’était pas ce à quoi je m’attendais. Néanmoins, je tiens à préciser que ce n’est que mon avis personnel. Battista Tarantini a une très jolie plume et elle nous le montre dans ce roman.

D’ailleurs, parlons du roman. On va suivre Léo, une jeune ballerine, qui ne vit et ne dort que pour la danse classique. Dès les premières pages, on sent sa passion et qu’elle se donne corps et âme pour elle. On entend souvent parler de l’addiction aux substances illicites des danseurs. Cette addiction est mentionnée dans ce roman mais de façon à ce que l’on comprenne ce qui pousse Léo a consommé, pas de jugement possible. J’ai beaucoup aimé cette façon de tourner l’addiction. Léo est un personnage très bien développé et on voit son évolution au fil des pages. On la voit mûrir et découvrir sa sexualité au long du roman, très intriguant et passionnant en même temps. Par bien des moments, je me suis identifiée à elle sur cette découverte d’elle-même et la peur que cela engendre chez elle. La découverte de sa sexualité n’est pas chose facile et l’auteure arrive à poser des mots simples sur ce que Léo ressent. Néanmoins, sur la fin du roman, je peine à comprendre les choix qu’elle prend… J’attends de voir ce qu’elle va devenir dans le second tome.

Elle va faire la rencontre d’un maître de ballet : Orion. Là, vous allez découvrir ma perplexité concernant ce roman. Orion est un personnage égocentrique, pervers et arrogant comme on en voit jamais dans ce genre de roman. Cette « nouveauté » de personnage pourrait paraitre agréable car on voit toujours le même genre de personnage. Néanmoins, il voit Léo comme un jouet et je n’ai pas du tout apprécié. La relation entre Léo et Orion est toxique et l’histoire tourne autour de cette relation. J’aurai pu essayer de comprendre cette relation si l’auteure s’était un peu plus penchée dessus. J’ai l’impression que cette relation a été trop rapide, j’ai du louper un épisode je pense. L’alternance de point de vue n’était pas très bénéfique dans ce roman. J’aurai préféré suivre uniquement Léo car les pensées d’Orion m’ont perturbé plus qu’autre chose.

Je ne peux pas vous dire que ce roman m’a déçu car, à l’heure où j’écris encore ces mots, je ne sais pas vraiment si j’ai aimé ou pas. Vous pouvez néanmoins être sûr que je vais lire le second tome pour vraiment me faire une idée. Pour vous faire une idée de ce roman, je ne peux que vous conseiller de le lire car il est tellement particulier qu’il ne peut être au goût de tous. N’hésitez pas à me dire votre ressenti sur ce roman en commentaire, je suis curieuse d’en apprendre plus.

Mais à cet instant, dans ce sourire aussi réconfortant qu’angoissant, l’aube se lève et darde ses rayons sur moi. Je n’aspire qu’à voir le jour tout entier pour être encore plus éblouie.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Quelles en sont vos impressions ?

Bonne lecture à vous la compagnie.

6 commentaires sur “ORION – BATTISTA TARANTINI

  1. Comme toi j’ai trouvé la relation en Léo et Orion très néfaste et même dangereuse pour elle. Je n’ai vu que très peu d’avis allant dans ce sens, alors je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à avoir été dérangée par cette relation malsaine !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s