FILM : GREEN BOOK

Coucou la compagnie,

Vous n’êtes sûrement pas passé à côté de ce film si vous suivez un petit peu les actualités en matière de film. Green Book a beaucoup fait parler de lui et j’étais tres curieuse de découvrir ce film. C’est donc six semaines après sa sortie que j’ai pris mes affaires et mes fesses pour me rendre au cinéma et me prendre une claque au vu du film.

EBE73592-E2F8-43C9-965F-FE5D589ECB33.gif

Résumé :

En 1962, alors que règne la ségrégation, Tony Lip, un videur italo-américain du Bronx, est engagé pour conduire et protéger le Dr Don Shirley, un pianiste noir de renommée mondiale, lors d’une tournée de concerts. Durant leur périple de Manhattan jusqu’au Sud profond, ils s’appuient sur le Green Book pour dénicher les établissements accueillant les personnes de couleur, où l’on ne refusera pas de servir Shirley et où il ne sera ni humilié ni maltraité. (Source allocine)

Mon avis :

CF093D2A-07C4-416C-80B5-5CD272B1053F

Une claque, c’est vraiment l’avis que j’ai de ce film. Basé sur une histoire vrai, il retrace le périple de Dr Don Shipley, un pianiste de couleur noire au cours de la segregation ainsi que de son garde du corps Tony Lip. Vous vous doutez bien que cela va tourner autour de cette période sombre des États Unis qui est celle de la ségrégation. Durant leur voyage dans le pays, on se rend vite compte des inégalités importantes entre les personnes de couleur de peau blanche et ceux de couleur noire. Ça donne vraiment la gerbe par moment. Comme blancs et noirs ne peuvent pas dormir dans les mêmes hôtels, ils vont utiliser le Green Book pour choisir les hôtels adaptés à leur couleur de peau.

62263C2A-6302-41E0-BDEB-9377A0F2F727

Je savais que le moment n’était pas rose à l’époque mais je ne m’attendais pas à ça franchement. Outre la segregation, on suit également l’acceptation de l’autre. Le videur, italien, ne porte pas non plus les personnes de couleurs. Pour l’argent, il accepte quand même se travaille. Même si le début de leur relation est loin d’être facile, Ils vont apprendre à cohabiter et même à s’apprécier l’un l’autre. La scène finale laisse vraiment de l’espoir quant à l’acceptation de l’autre dans sa totalité.

Vous l’aurez compris, ce film a vraiment été un coup de cœur pour moi et je ne peux que vous recommandez d’aller le voir au cinéma si cela n’est pas encore fait. On ressort différent de cette séance car ce film laisse vraiment à réfléchir sur la manière dont on perçoit l’Autre.

2 commentaires sur “FILM : GREEN BOOK

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s