UN PRINTEMPS À LA VILLA ROSE – DEBBIE MACOMBER

Coucou la compagnie,

Debbie Macomber est une auteure que j’ai découvert cet été avec le premier tome de cette saga « La maison d’hôtes ». J’ai beaucoup apprécié ce premier tome et je me suis procurée quelques uns de ces autres livres.

Résumé :

Installée depuis peu à Cedar Cove, Jo Marie commence à s’y sentir chez elle et ses voisins sont devenus ses plus proches amis. Avec l’arrivée du printemps, elle a hâte de réaliser son dernier projet en date, la roseraie qu’elle a conçue en souvenir de Paul, son mari décédé. Tout en continuant à faire son deuil, elle prend plaisir à accueillir ses clients et à les aider sur le chemin de leur propre guérison. Annie Newton est venue en ville pour préparer les noces d’or de ses grands-parents. Quoiqu’excitée à la perspective de cette fête de famille, elle est encore meurtrie par la rupture de ses fiançailles. Pire, Annie est forcée de revoir Oliver Sutton, qui l’a taquinée sans merci tout au long de son enfance. Mais les meilleures fêtes s’achèvent par une surprise, et celle-ci ne fera pas exception. Femme d’affaires, Mary Smith a connu les plus grands succès dans sa carrière. Désormais atteinte d’une grave maladie, elle ne peut plus échapper à un douloureux regret. Près de dix-neuf ans plus tôt, elle a rompu avec son seul véritable amour, George Hudson, et revient à Cedar Cove pour obtenir son pardon. Bonheur et compassion sont au rendez-vous pour Jo Marie, Annie et Mary, alors qu’elles se réconcilient avec leur passé et se tournent résolument vers l’avenir. Ue printemps à la Villa Rose est un des romans les plus chaleureux de Debbie Macomber.

Mon avis :

On retrouve notre petite Jo Marie, qui se reconstruit difficilement après la perte de son mari Paul. J’avais déjà beaucoup apprécié ce personnage lors du premier tome. Elle est fraiche, dynamique, intéressante et pleine de sympathie envers tout le monde. Dans ce second tome, elle confirme son rôle de bonne hôtesse avec sa fraicheur, sa disponibilité mais aussi son empathie. Elle donne vraiment un petit cachet à ce livre qui se lit avec beaucoup de facilités.

Cette fois-ci, nous retrouvons Annie, Oliver et ses grands-parents. Le personnage d’Annie est assez intéressant bien que j’avais envie de la secouer par moment et de lui faire ouvrir les yeux. Oliver est sous son charme depuis des années mais ne lui a jamais avoué, il se décide enfin à le faire pendant leur escale à Cedar Cove, il était bien temps. Les grands-parents d’Annie m’ont fait beaucoup rire, ils sont plus vrais que nature et donne un côté drôle à cette lecture.

L’histoire de Mary est beaucoup plus tragique malheureusement. Elle vient retrouver certaines connaissances perdues alors qu’elle se bat contre son cancer. Elle est pleine de force et ça laisse à réfléchir sur la manière dont nous vivrions les choses à sa place. J’avais envie de lui apporter mon aide à chaque chapitre la concernant.

Comme pour le premier tome, l’auteure alterne les chapitres avec les différents points de vue de ses personnages. Je trouve que les chapitres sont suffisamment longs pour ne pas être frustrée de passer d’un personnage à l’autre. Elle nous emmène dans la vie de ses personnages pour un temps assez bref mais qui donne le sourire. Cette lecture était parfaite pour ce printemps qui arrive et je vous la recommande totalement si vous avez envie de douceur et de légèreté dans votre lecture.

Et vous, vous avez lu ce livre ? Quelles en sont vos impressions ?

2 commentaires sur “UN PRINTEMPS À LA VILLA ROSE – DEBBIE MACOMBER

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s