LE TATOUEUR D’AUSCHWITZ – HEATHER MORRIS

Coucou la compagnie,

Les livres historiques sont mon péché mignon depuis quelques années maintenant. Je me passionne habituellement plus sur la première guerre mondiale mais celui-ci me faisait de l’oeil depuis un moment. J’ai été happé dès le début par l’histoire et je l’ai dévoré en une journée. Après, je n’ai rien lu pendant de longues heures, le temps de digérer un peu toutes les informations que j’ai assimilé pendant cette lecture.

Résumé :

L’histoire vraie de Lale Solokov, Juif chargé de tatouer les femmes arrivant à Auschwitz. C’est ainsi qu’il rencontre Gita et en tombe amoureux. Ensemble, ils partagent des moments volés au coeur de l’horreur, sans jamais perdre l’espoir d’être réunis à leur sortie du camp.

Mon avis :

Je vous avoue que chroniquer ce livre est assez dur. J’aurai envie de jeter toute ma haine contre l’Histoire mais malheureusement ça n’y changerait pas grand chose, les atrocités ont été commises et je savais à quoi m’attendre de cette histoire. J’ai donc décidé de me concentrer principalement dans cette chronique sur l’espoir, l’amour qui sont ressortis de ma lecture.

Cette histoire vraie va vous donner des frissons tant elle est teintée de violence mais aussi de bienveillance par moment, d’amour par d’autres. La volonté de vivre de Lale va le contraindre à faire bien des choses auxquelles il ne cautionne pas mais c’est dans une unique voix : retrouver Gita, l’amour de sa vie, au terme de cette torture qu’ils vivent dans le camp de concentration d’Auschwitz. Ce n’est pas une histoire d’amour mais c’est ce que j’aimerai retenir de toutes ces atrocités décrites, mais également tues de cette période. Ces pointes d’espoir alors que des personnes meurent dans d’atroces souffrances, ça donne du baume au coeur.

Les mots de l’auteure a la fin m’ont assez étonné. Je ne pensais pas que c’était une histoire vraie très honnêtement. De la haine au sourire, il ne peut y avoir qu’un fil. L’auteure nous fait passer par différentes émotions au cours de notre lecture, elle joue avec. J’ai trouvé ça très bien fait de sa part. Je viens également de découvrir l’existence d’un autre livre de l’auteure « Le voyage de Cilka » (sorti le 15 avril aux éditions Charleston) qui va retracer l’histoire d’une amie de Gita qui a vécu également des horreurs. Je suis très curieuse de découvrir ce livre également.

Et vous, vous avec lu ce livre ? Quelles en sont vos impressions ?

11 commentaires sur “LE TATOUEUR D’AUSCHWITZ – HEATHER MORRIS

  1. J’ai beaucoup aimé ce livre, par contre j’ai été un peu déçue de découvrir après que certains éléments avaient été modifié par Heather Morris. Par exemple, le numéro de tatouage de Gita n’est le bon. Du coup ça enlève le côté authentique, c’est dommage

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s