DRY – NEAL & JARROD SHUSTERMAN

Coucou la compagnie,

A Noël, j’ai eu l’occasion de recevoir ce roman de Neal et Jarrod Shusterman. Vous n’êtes surement pas sans savoir que j’aime énormément la saga « La Faucheuse » de Neal Shusterman. D’ailleurs, j’en attends la suite avec impatience. C’était donc tout naturellement que j’allais lire son nouveau roman qui se trouve être très intriguant. Je l’ai lu en lecture commune avec ma petite Jennifer (par ici), qui est également la personne qui me l’a offert pour Noël.

51835834_562808894196329_6376818470713032704_n

Résumé :

Avez-vous déjà eu vraiment soif ? La sécheresse s’éternise en Californie et le quotidien de chacun s’est transformé en une longue liste d’interdictions : ne pas arroser la pelouse, ne pas remplir sa piscine, limiter les douches… Jusqu’à ce que les robinets se tarissent pour de bon. La paisible banlieue où vivent Alyssa et sa famille vire alors à la zone de guerre. Soif et désespoir font se dresser les voisins les uns contre les autres. Le jour où ses parents ne donnent plus signe de vie et où son existence et celle de son petit frère sont menacées, Alyssa va devoir faire de terribles choix pour survivre au moins un jour de plus.

Mon avis :

Dès les premières pages, j’avais le sourire aux lèvres de retrouver la marque de Neal Shusterman. Immédiatement, on reconnait son écriture et ça m’a fait beaucoup plaisir au vu de mon impatience pour le dernier tome de « La Faucheuse ». Bon point supplémentaire : c’est un one-shot. Je trouve qu’on a de plus en plus de saga et beaucoup moins de one-shot. Or, c’est vraiment ce que je préfère surtout dans ce genre littéraire. La plupart des sagas, j’ai la flemme de les finir. Non, je n’ai pas honte de le dire. De plus, le sujet est très prenant : la sécheresse. On en entend parler régulièrement aux informations mais comment ferait-on sans eau pour vivre? C’est l’expérience que va vivre Alyssa avec sa famille.

L’histoire a vraiment du potentiel et laisse à réfléchir. Le cerveau humain est vraiment bizarre car, dès que je commençais ma lecture, il fallait absolument que je boive. C’était obligé. Ce roman m’a donné une telle soif, c’est impressionnant. Néanmoins, il m’a également ouvert les yeux sur la chance que j’ai de pouvoir prendre une douche (chaude de surplus) et de pouvoir boire à ma soif. Outre dans ce livre, des populations humaines n’ont pas cette chance et ce livre m’a ouvert encore un peu plus les yeux sur la chance que j’ai. On voit aussi à quel point l’Humain peut être égoïste envers son prochain, c’est assez dingue. Bien que ce roman soit une fiction, je suis certaine que bien des personnes agiraient comme des sauvages si la situation en venait à se produire. Ca fait franchement peur !

Néanmoins, j’ai été un peu déçue. La fin est un peu trop rose, je ne sais l’expliquer. D’ailleurs, on connait la fin un peu dès le début, ce que j’ai trouvé dommage. Certains aspects de la déshydratation m’ont irrité (que voulez-vous, mon côté soignant ne peut pas se taire plus de deux minutes) et en perdait un peu en crédibilité à mes yeux. Alyssa n’est pas un personnage que j’ai franchement apprécié. Trop utopiste à mon goût, certains de ses comportements m’ont énormément irrité. Certains personnages secondaires n’avaient également pas lieu d’être, ils n’apportaient rien à l’histoire, c’est le cas d’Henry je trouve. Après, ce n’est que mon avis personnel.

A force, vous connaissez mon avis sur l’alternance des points de vue. Je ne suis pas convaincue que ça ait toujours un intérêt dans certains romans. Dans celui-ci, cela aurait pu être pertinent si le point de vue ne changeait pas toutes les dix lignes (oui, j’extrapole un peu). Franchement, je me perdais sur certains points de vue et ça m’a un peu irrité dans ma lecture. Autre point négatif que j’adresse ) Collection R, merci de relire vos livres s’il vous plait. Certaines fautes de frappe ou encore de grammaire sont à déplorer dans ce livre. J’ai trouvé ça vraiment dommage car ça gâche un petit peu la qualité d’un livre.

Petit point dont je remercie Jennifer : mon exemplaire est dédicacé par Neal Shusterman. Oui, je suis jalouse de ne pas avoir pu le rencontrer mais j’adore quand mes livres sont dédicacés. Ca rend l’objet vraiment spécial à mes yeux.

Un roman en demi-teinte comme vous l’aurez compris. J’ai bien aimé l’histoire, son fond, du moins mais je pense qu’elle aurait pu être mieux exploiter. Néanmoins, cela donne une petite idée de ce que sera notre monde dans quelques années ou quelques siècles si nous ne changeons rien. Ce roman laisse vraiment à réfléchir….

51495617_326751037954784_4858818513948639232_n

Enfant, on idéalise ses parents. On pense qu’ils sont parfaits car ils sont notre seule repère, le mètre avec lequel on mesure le monde et nous-mêmes. Adolescent, on ne les supporte plus, parce qu’on se rend soudain compte que non seulement ils ne sont pas parfaits, mais qu’ils sont peut-être encore plus à la ramasse que nous. Et puis, il y a cet instant où on prend conscience que ce ne sont ni des superhéros, ni des méchants. Ce sont ni plus ni moins des humains. La question qui se pose alors, c’est de savoir si on peut leur pardonner de n’être, en fin de compte, rien de plus que des hommes.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Quelles en sont vos impressions ?

Bonne lecture à vous la compagnie.

12 commentaires sur “DRY – NEAL & JARROD SHUSTERMAN

  1. Je l’ai lu et j’ai beaucoup aimé ! J’ai découvert la plume de l’auteur avec ce livre, n’ayant toujours pas lu La Faucheuse qui à y réfléchir me tente de moins en moins ! J’ai beaucoup aimé le début, la fin est pas mal mais je me suis un peu ennuyée au milieu du livre, j’ai trouvé une baisse d’intensité ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s