TU COMPRENDRAS QUAND TU SERAS PLUS GRANDE – VIRGINIE GRIMALDI

Coucou la compagnie,

Je vous retrouve aujourd’hui avec un de mes coups de coeur de mai que je n’avais pas vu venir. J’ai été conseillé sur cette lecture, en vu de mes changements récents de genre litteraire, par une amie sur Instagram qui m’a dit que ce roman allait me plaire. Vous commencez à me connaitre, j’ai foncé tête baissée et je lui ai fait confiance…Et heureusement !

34482016_10214258373790895_7963521304164827136_n

Résumé :

A 32 ans, Julia, psychologue ne croit plus au bonheur. Après avoir perdu successivement son père, son fiancé et sa grand-mère, elle se laisse aller sans réagir. Jusqu’au jour où elle répond, sur un coup de tête, à une offre d’emploi de thérapeute en maison de retraite à Biarritz.

Mon avis : 

Vous n’êtes surement pas sans savoir que je suis infirmière depuis peu et je travaille actuellement dans une maison de retraite. Vous comprendrez donc que ce roman allait énormément me toucher et que je me suis beaucoup projetée dans l’histoire. Ce roman commence par une bien triste histoire car le personnage principal, Julia, perd son père des suites d’une maladie ainsi que sa grand-mère… Gai non ? Suite à cela, elle retourne à Biarritz où elle a grandi et s’installe dans une petite maison de retraite pour y devenir la psychologue. Les débuts sont compliqués pour elle qui se demande littéralement « ce qu’elle fout ici »… Très honnêtement, je me suis posée la même question en lisant le roman. Elle qui travaillait dans une clinique privée sur Paris se retrouve dans un petit bouiboui en Corse… Il y a de quoi se poser des questions non ? Pourtant, au fur et à mesure de son séjour, on découvre des résidents attachants, qui nous attendrissent au travers de leur histoire de vie ou de leur joie de vivre. Julia est un personnage que j’ai adoré par son côté naturel, pleins d’humour et de vitalité malgré les étapes dures qu’elle venait de passer. J’ai beaucoup aimé tous les personnages « secondaires », Louise avec ces belles histoires, Gustave et ces blagues douteuses, Léon et ses réflexions peu sympathiques, ils ont tous pris une petite place dans mon coeur maintenant.

Ce roman, c’est , pour moi, une véritable leçon sur la vie. Au travers des pages, j’ai découvert beaucoup de choses sur les personnages mais surtout sur moi-même. L’amour n’a pas d’âge, l’humour non plus et malgré la maladie, on peut vivre et être heureux. Tel est la moralité que j’ai tiré de cette histoire. De plus, les préjugés sur les personnes âgées sont bien souvent faux.  Elles ne sont pas toutes horribles et aigris, certaines sont capables de vous faire sourire, voir même rire, de vous réconforter quand vous n’êtes pas au top de votre forme. Pour autant, ce livre a su montrer aussi que ce n’est pas rose tous les jours. Virginie Grimaldi, franchement, chapeau bas. Voilà bien longtemps que je n’avais pas aimé autant un roman. Vous m’avez fait passer des rires aux larmes de tristesse comme de joie, en quelques pages, voilà un moment que cela ne m’était pas arrivé. Ce roman est dans ma bibliothèque et je sens que ça va être celui que je ressortirai dans les moments de doute ou de tristesse…

J’ai peur de perdre tous mes souvenirs. Je me fiche d’oublier ce que j’ai mangé une heure avant, mais j’ai peur d’oublier la joie intense que
j’ai ressentie à la naissance de chacun de mes enfants, j’ai peur d’oublier combien j’ai aimé les câliner, les rassurer, les voir sourire… j’ai peur
d’oublier les visages heureux de mes petits-enfants quand ils jouaient sous le cerisier de mon jardin, j’ai peur d’oublier la tendresse dans les
yeux de mes parents. Je vais m’accrocher à ces souvenirs-là de toutes mes forces, en espérant que la maladie prendra d’abord les autres,
puisque je n’ai d’autre choix que de les lui donner.

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Quelles en sont vos impressions ?

Bonne lecture à vous la compagnie.

7 commentaires sur “TU COMPRENDRAS QUAND TU SERAS PLUS GRANDE – VIRGINIE GRIMALDI

  1. Ce livre je l’ai tout simplement adoré. Il m’a touché, émue, fait sourire bref un vrai bonheur. Depuis je suis une grande fan de Virginie Grimaldi.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s