LA PROMESSE – MIA SHERIDAN

Coucou la compagnie,

Voila plus de trois ans que j’ai lu ce moment et très honnêtement, je l’avais totalement oublié. Récemment, j’ai lu Calder et Eden (chronique par ici) qui est un roman que j’ai énormément apprécié pour son originalité mais aussi pour ses textes. Je souhaitai donc retourner vers Mia Sheridan qui est une source sûre, pour beaucoup d’entre vous, concernant la New Romance.

55853655_2211965182466718_1774399608730943488_n.jpg

Résumé  :

Quand Kira croise Grayson à la banque, elle pense avoir trouvé la solution à son problème : il est visiblement à la recherche d’argent et elle est prête à partager celui dont elle héritera si elle se marie. Il ne lui reste plus qu’à faire sa proposition, un peu inhabituelle. Grayson a promis qu’il restaurerait le vignoble familial situé en Californie. Pour cela, il a besoin de fonds. Il va accepter avec réticence la proposition de Kira. Apparemment, ils partagent bien peu de choses. Ils ont également des préjugés l’un sur l’autre. Mais, au cours d’un été, au milieu des vignes, ils vont apprendre à se découvrir, à s’apprivoiser, à découvrir que leur rencontre va peut-être leur permettre de trouver bien plus qu’un avantage financier.

Mon avis :

Comme je vous le disais précédemment, j’ai déjà lu ce roman il y a de cela au moins trois ans. Néanmoins, en le commençant, je ne m’en rappelais pas du tout. C’est en ajoutant ma lecture sur Livraddict que je me suis rendue compte de mon ancienne lecture. Bonne ou mauvaise nouvelle, je ne sais pas. De l’eau a coulé entre temps et ce roman ne l’avait apparemment pas marqué. Néanmoins, j’ai bien aimé cette « relecture » que j’ai dévoré en moins de vingt quatre heures. Ça fait du bien de retrouver ce côté addictif dans la New Romance. Des fois, je le perds un peu et je trouve ça dommage.

Dans ce roman, on suit Kira, une jeune femme dont le père est maire et tyrannique sur les bords. Elle rencontre Grayson, un ancien criminel, au cours d’une visite à la banque. Sur une idée un peu (complètement) folle, elle va lui proposer de l’épouser pour gagner de l’argent et divorcer une fois qu’ils auront tous les deux encaisser leurs chèques. En effet, à la suite du décès de sa grand-mère, Kira a hérité d’un petit pactole. Malheureusement pour elle, cette dernière avait mis une petite option sur cette héritage : elle devait être mariée pour en hériter. Kira se mari dont avec Grayson pour toucher cette héritage, en tout bien tout honneur. Malheureusement, les émotions ne sont pas quelque chose de contrôlable et Kira va vite s’en apercevoir.

Le personnage de Kira n’est clairement pas mon personnage féminin de New Romance préféré. Je la trouve un peu hautaine par moment mais surtout capricieuse. Certes, c’est sûrement les traits que Mia Sheridan voulait donner à son personnage mais cela la rend moins attachante et surtout énervante par moment. Mon petit chouchou de ce roman, c’est Grayson. Ce mâle sombre qui semble mordre au premier apport n’est autre qu’un homme romantique qui a est perdu dans sa vie. Leur relation va évoluer assez lentement dans ce roman et, si vous le suivez depuis un moment, vous savez que c’est vraiment ce que je préfère dans les romances. Leur histoire est développée et pas si simple a gérer pour l’un comme pour l’autre d’ailleurs. C’est vraiment ce que j’ai apprécié : chacun vit la relation et elle est loin d’être idyllique comme certaines romances veulent nous le faire croire.

Petit point noir (il en faut bien un quand même…), la fin était un peu trop poussée par les cheveux et elle m’a un petit peu énervée. Pour le coup, j’aurais apprécié que l’histoire reste simple et seulement dans la promesse de Kira et Grayson. Néanmoins, j’ai quand même passé un bon moment de lecture !

Parmi toutes les mauvaises journées que j’avais pu passer, celle-ci était sûrement la pire. Et pourtant, il n’était que neuf heures du matin. En sortant de la voiture, je pris une grande bouffée d’air parfumé de cette fin d’été et me dirigeai vers la Napa Valley Bank. Je sentais la chaleur étouffante de cette superbe matinée m’envelopper, et la douce odeur du jasmin me chatouiller les narines. J’ouvris la porte vitrée de la banque. La beauté paisible de cette journée tranchait avec mon humeur maussade. Quelle prétention de ma part. Comme si la météo devait s’accorder à mon état.

Et vous, vous avez lu ce roman ? Quelles en sont vos impressions ?

3 commentaires sur “LA PROMESSE – MIA SHERIDAN

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s